Suivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur TwitterTrouvez-nous sur LinkedinSuivez-nous sur Youtube FR | EN  
 

Des jeunes ont pris le large avec la Fondation Esprit de Corps !


Entretien avec Karine Cloutier, directrice des programmes de bienfaisance de la Fondation Esprit de Corps, sur le Défi de voile pour les jeunes du 30 juin dernier

Comment est né le partenariat avec le Poste de quartier 16 du Service de Police de la Ville de Montréal et l’organisme Toujours Ensemble dans le cadre de ce Défi ?

Il y a deux ans, j’ai rencontré Christophe Van Eyck, un policier sociocommunautaire au poste de quartier 16, dans le cadre d’un programme pour la persévérance scolaire. Je l’avais remarqué pour son énergie et la qualité de son implication auprès des jeunes. Quand l’idée d’un Défi de voile avec des jeunes est née du désir du conseil d’administration d’amplifier son champ d’action, j’ai tout de suite contacté Monsieur Van Eyck. Les policiers sociocommunautaires se créent un très grand réseau dans la communauté, les écoles, les groupes sociaux et des regroupements d'affaires. Ils travaillent en étroite interaction avec des organismes jeunesse pour une panoplie de projets de prévention et d’intervention.  Par son intermédiaire, je suis entrée en contact avec l’organisme Verdunois Toujours Ensemble – Programme Passeport pour ma réussite. En 2007 au Québec, 25,3 % des élèves ont quitté le niveau secondaire sans avoir obtenu leur diplôme. À Verdun, ce taux atteignait presque le double, alors que certaines écoles avaient un taux de décrochage de 49,3 %. Parmi la clientèle rejointe par  Toujours Ensemble, ce taux est de 8%.

Qui sont ces jeunes qui ont participé au Défi de voile ?

Ce sont des jeunes issus de quartiers à faible revenu de Verdun et qui ont la capacité de réussir à l’école, mais qui ne sont pas capables de briser les barrières dressées par la pauvreté contre cette réussite scolaire. Les moyens financiers insuffisants, le manque de modèles dans la communauté, l’absence de soutien des parents et l’intégration dans un nouveau pays et une nouvelle culture ne sont là que quelques exemples d’obstacles qui font que l’obtention du diplôme d’études secondaires semble être un rêve inatteignable pour eux. Il en résulte que ces jeunes obtiennent de moins bons résultats à l’école ou décrochent du système scolaire, accèdent à des emplois moins rémunérateurs et sont aux prises dans une plus grande proportion avec des problèmes de violence, de dépendance et de santé mentale.

Comment s’est déroulée la journée du 30 juin ?

Invités au poste 16 par le maire de Verdun M. Jean-François Parenteau et le commandant du poste Danik Guerrero, les jeunes ont pu prendre un bon déjeuner en compagnie de la relève policière de jour. Par la suite, nous sommes partis en autobus de luxe pour Québec. Durant le voyage, les jeunes ont eu la chance de rencontrer Caroline Côté, du Groupe Esprit de Corps, qui est venue leur raconter sa  traversée de l’Antarctique en février dernier. Une fois à Québec, tous ont dû relever des défis en équipe sous le leadership de Gilles Barbot.  Le tout a été suivi d’un succulent BBQ préparé par l’équipe de Georges Leblanc, skipper québécois reconnu mondialement et Gilles Barbot.  Enfin, c’est vers 13h30 que les jeunes ainsi que les policiers émerveillés ont pris le large sur trois voiliers, prêtés gratuitement par le Groupe Esprit de Corps pour l’occasion. Tous ont pu expérimenter les rudiments de la voile sur fond de toile du vieux Québec. Georges Leblanc en a profité pour raconter quelques anecdotes de sa longue carrière sur les océans. Cette folle journée s’est terminée au restaurant St-Hubert par un bon souper et tous ont pu échanger sur les beaux moments de la journée.

En quoi le programme de voile peut les aider dans leur quotidien et leur scolarité ?

Les jeunes participants ont été sélectionnés sur la base de leur assiduité au programme Passeport pour ma réussite, pour les récompenser de leurs efforts. Ce Défi a été créé, en quelque sorte, pour leur dire « bravo » et leur montrer qu’ils ne sont pas seuls avec leurs difficultés. Durant le trajet pour Québec, nous leur avons montré la vidéo du Défi Montréal – New York et ils ont été impressionnés par le dépassement extraordinaire des personnes qui l’ont relevé. Ils savent que leur Défi de voile a été rendu possible par la générosité des participants du Défi Montréal – New York, des volontaires et des donateurs qui croient en l’importance de donner au suivant L’idée du projet était aussi de contribuer à tisser un lien entre des policiers et des jeunes défavorisés du quartier, dans un contexte où il y a souvent des mésententes, voire de l’incompréhension ou de la méfiance. Un programme tel que le Défi de voile permet aux policiers de créer des occasions d’échange et de dialogue avec les jeunes, de manière à resserrer les liens de confiance avec et mieux comprendre les réalités qu’ils vivent. Les huit policiers et les trois intervenants ont été en interaction constante avec les vingt-cinq jeunes qui étaient aussi curieux  de mieux connaitre les différentes facettes du travail policier. Finalement, le projet reposait aussi sur un souci de traduire aux jeunes l’importance de se parler, l’esprit d’équipe, l’effort à fournir pour obtenir des résultats et bien d’autres valeurs associées à la pratique de la voile.
 
Est-ce que la Fondation Esprit de Corps réfléchit à de nouveaux programmes ? 

Nous avons démarré un nouveau Défi de course à pied en sentiers. Il s’agira de courir 25 km en interdépendance sur le Mont-Royal le 26 octobre, suite à un programme de préparation de trois mois. Pour la première fois de son histoire, la Fondation a  ouvert une cohorte à Québec pour le Défi du Mont Washington. Nous voulons continuer à travailler en complémentarité avec la communauté, en misant sur le savoir, le partage d’expertises, l’excellence, la créativité et l’innovation. En 2014, la Fondation apporté son soutien à des projets jeunesse pilotés par trois organismes communautaires qui travaillent dans le sens de sa mission de renforcer la résilience des personnes en situation d’adversité. Ce soutien se poursuivra dans les prochaines années. En 2015, nous rêvons de voir des écoliers prendre le départ pour le premier relais de 10 km du Défi Montréal – New York, car il importe de travailler au niveau de la prévention pour éviter que les difficultés des jeunes se décuplent. Les prochaines années promettent la poursuite de nos découvertes et de notre passion. Nous vivons dans un monde effréné, de plus en plus imprévisible, interdépendant et qui fait face à de nombreux problèmes complexes. À nos yeux, développer la résilience des personnes en situation d’adversité – jeunes et familles monoparentales - est la meilleure garantie de notre prospérité et de notre bien-être futurs.  Et, bien sûr, il y aura d’autres éditions au Défi de voile avec les jeunes.

                                                                      


Retour

Accueil  |  Carrière  |  Contactez-nous  |  Politique de confidentialité

Esprit de Corps 2017 © Tous droits réservés / Propulsé par creaWEB4 - Création site Internet - iClic.com